Le Diots-potage: dégustation

Certaines choses imposent d’être révélées au monde: le temps d’un post presque anonyme et pour la postérité, je vais coucher ici par écrit une recette née lors d’une journée morose et pluvieuse à Pralognan (Quechualand pour les intimes).

Le Diots-potage (pour deux bouffeurs ou trois normaux)

Matériel nécessaire:
– 3 ou quatre diots (fumés de préférence)
– de la soupe en poudre (en sachet), du style “velouté de légume” ou encore mieux, le “velouté de potiron” (ça) pour 6 personnes. Ouioui pour six personnes, comme ces trucs n’ont pas beaucoup de goût, il ne faut pas hésiter à en mettre plus, ça n’en est que plus crémeux ensuite.
– une popotte, un couteau, 1.25L d’eau.

Le Diots-potage: cuisson

En cours de cuisson sur le poele.

Réalisation en trois étapes et quinze minutes :
– 1 Couper les diots en tranches d’environ un demi centimètre d’épaisseur. Les faire revenir au fond de la popotte jusqu’à ce qu’ils arrêtent de rendre du gras.
– 2 Ajouter l’eau et la soupe en poudre. Remuer jusqu’à dissolution de la soupe.
– 3 Faire réduire pendant une dizaine de minute la soupe, en écrasant les grumeaux résiduels de poudre.

C’est prêt ! On peut embourgeoiser le plat en ajoutant un peu de poivre et/ou de sel, mais généralement les exhausteurs de goût arômes de la soupe suffisent. Un plat de rando qui donne du gras, de la chaleur, de l’energie, et du gras, et qui reste très léger à porter.

J’ai dit que c’était gras ?

Le Diots-potage

Le potage en train de réduire

jX5489

Oh oui, regarde-moi ce diot bien gras qui flotte

Template and content: Alexandre Génin (CC BY-SA) | Powered by Wordpress